69°28'50''

N

Jour 11 et 12

J1     J2     J3     J4     J5     J6     J7     J8     J9     J10    J11    J12    J13    J14    J15    J16    J17    J18    J19    J20    J21

3 et 4 août 2016

      Avant de quitter la Finlande pour revenir en Norvège, nous allons voir le Sajos, Parlement Sami de Finlande. Nous pouvons visiter la salle du Parlement ainsi que le grand auditorium. Un magasin d'artisanat se trouve au Sajos mais les produits sont très onéreux. Une fois à Karasjok, nous visitons le parc à thème Sapmi pour compléter le centre du Siida de manière plus ludique. Le théâtre magique raconte le quotidien des peuples samis d'hier et aujourd'hui. Le parc est essentiellement en plein air et nous montre les types d'habitat en hiver et en été. Au milieu du parc se trouve une boutique d'artisanat où il est notamment possible d'acheter des peaux de rennes. Le tour de Karasjok étant rapidement fait, nous partons pour une petite balade, le Kulturminner qui nous mène à un torrent.

L'hémicylce du Samediggi 

     Avant de quitter Karasjok, nous allons visiter le Parlement Sami de Norvège, magnifique édifice en bois reprenant la forme d'un lavvo construit en 1989. Des visites guidées ont lieu en anglais toutes les heures de 8h30 à 15h30 et permettent de se rendre dans la très belle salle du Parlement. On y apprend que le Parlement est plus un lieu d'expression des peuples samis qu'un lieu de véritable décision bien que ce bâtiment fut érigé suite au conflit d'Alta qui opposa les Samis et les Norvégiens sur la construction d'un barrage sur la rivière Alta dans les années 1970 et 1980. Ce conflit marqua la prise de conscience du peuple Sami de la nécessité de faire prévaloir ses droits, sa culture et son mode de vie.

De nombreuses langues samis sont parlées, si différentes les unes des autres qu'elles empêchent les peuples de se comprendre. Le sami du Nord est la langue la plus parlée,  toutefois seule 30% de la population parle encore le sami de nos jours.

 

   Arrivés à Kautokeino, il y a peu de choses à voir et la pluie persistante nous empêche de randonner sur le Finnsmarkvidda. Nous espérons avoir plus de chance le lendemain pour l'ascension du Mont Sanaa en Finlande.