Dômes de Miage (3673 m)

    △ Massif du Mont-Blanc, Hte-Savoie - France)

- En traversée par l'aiguille de la Bérangère -

Samedi 27 et dimanche 28  juin 2015

Un petit tour des lieux.... avant de partir en course.

 

 

     Les Dômes de Miage sont des sommets bien connus des alpinistes dans le massif du Mont-Blanc. Leur traversée sur le fil d'une arête de près de 3 kilomètres à l'esthétique rare, constitue une "classique" des courses de neige avec un câdre grandiose ! 

La pureté dans l'azur...

Carnet de course : "Sur le fil des rêves !"

     La première partie de cette belle course débute par une longue journée d'approche jusqu'au refuge des Conscrits au dessus du village des Contamines-Montjoie. Nous sommes en territoire bien connu pour une bonne partie du groupe composé de Sophie et Vincent, Pierre-Antoine, Lucile et Benoît tous membres du CAF de Chambéry. Pour Pierre-Antoine, il s'agit de sa deuxième course. En effet, depuis le début du mois de juin nous l'emmenons avec nous afin de lui faire découvrir la magie de ce beau sport qu'est l'alpinisme.

Nous attaquons vers 8h30-45 après un retard à l'allumage de notre part ayant oublié une partie de notre pique-nique dans le frigo de l'appartement des Contamines où nous avons passé la nuit.

La montée est régulière et relativement facile. Cela permet de se chauffer avec notre gros sacs sur le dos. Rapidement, nous atteignons le premier refuge de la journée, celui de Tré-la-Tête (1970 m). Après une courte pause nous reprenons notre progression. Ce n'est pas tout, mais nous avons encore du chemin à faire et le plus dur est à venir.

La suite de l'itinéraire en effet, va devenir plus alpine et le parcours nécessite une bonne appréhension d'un terrain montagne d'altitude.

 

L'ascension devient plus soutenue dans les pentes herbeuses jusqu'à venir buter sur un bastion rocheux équipé de cordes fixes. On suit alors le cheminement et l’on passe plusieurs escarpements rocheux (cordes) avec des intermèdes de cheminement dans les pierriers et cailloux. Une grande partie de l’itinéraire serpente dans la zone de "Tré-la-Petite" vers 2400m d’altitude.

Puis on redescend de 130m de dénivelé afin d'atteindre le dernier élément notable du circuit : la passerelle suspendue. Cette dernière a été aménagée en 2014 afin d'éviter d'atteindre les Conscrits par le glacier dont l'accès devenait extrêmement complexe. Le refuge se laisse désiré presque jusqu'à la fin mais après... il n'y a plus qu'à apprécier ce lieu magique. Ce beau refuge gardé par la famille Mattel (les parents de la sauteuse à ski, Coline Mattel, médaillée de bronze aux JO de Sochi en 2014), saura vous charmer. Nous avons eu l'impression d'y vivre des instants en dehors du temps comme on en vit quelques fois dans sa vie...

     Comme pour toutes les courses, le réveil sonne encore tôt ce matin ! Nous prenons la direction du glacier de Tré-la-Tête après avoir avalé un solide petit déjeuner. Les cordées sont déjà en nombre et la nuit ressemble au royaume des Lucioles !

Nous dépassons rapidement des cordées d'italiens débutants et nous élevons régulièrement en direction du col des Dômes. 

Nous passons alors successivement sous les différents dômes que nous allons parcourir quelques heures plus tard.Il nous faut remonter tout le glacier en serpentant au milieu des creuvasses par moment. Les cimes s'alument alors tour à tour puis survient un moment magique : le mont-Blanc qui s'embrase lorsque la progression se fait en pleine lumière ! 

 

Débute alors la fameuse traversée des Dômes de Miage. L'ambiance est féérique : nous évoluons entre ciel et terre, suivant par son fil cette merveilleuse arête de neige, avec le mont-Blanc, en toile de fond. Nous vivons un rêve éveillé. Il faut cependant être bien concentré car l'erreur n'est pas permise l'arête étant plus qu'étroit. Un, deux, trois... les sommets s'égraine comme un chapelet puis nous empruntons un pente plus soutenue (40°) afin de rejoindre le col de la Bérangère (3348 m).Au col des Dômes (3564 m), c

Pour achever la course, nous enchainons par l'aiguille de la Bérangère (3425 m) par une arête effilée et mixte qui commence à se dégrader du fait d'une chaleur déjà bien présente en cette fin juin. On se dit parfois qu'il ne faut pas que la neige lache...

 

Nous regagnons vers 13h le refuge des Conscrits d'où nous repartons une heure plus tard en direction des Contamines pour une (trop) longue descente... le coeur ravi par tant de magie...

La magie des Miages grâce à notre "film-souvenir" : Le fil des rêves...

Contact

© 2012-2019 La Terre vue des Cimes. Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Pinterest Icon