Pointe de la Galise (3343 m)

   △ Alpes Grées, Val d'Aoste -  Italie

- voie normale par le glacier de Bassagne - 

Samedi 25 et dimanche 26 juin 2016

Un petit tour des lieux.... avant de partir en course.

     La pointe de la Galise est située sur la frontière séparant le Val d'Aoste (Italie), le Piémont (Italie) et la Savoie (France). Il s'agit d'un sommet d'un accès relativement facile qui peut constituer par sa voie normale une excellente course d'initiation ou de début de saison.

Sa situation frontalière, à cheval sur les Parcs Nationaux de la Vanoise et du Grand Paradis permet d'appercevoir une faune très dense (chamois, bouqetins, marmottes...) mais aussi de bénéficier d'un panorama à 360° sur les grands sommets alpins des alentours : Mont-Blanc par son versant italien, Grand Paradis, Grande Sassière, Grande Motte, Grande Casse, Dent Parachée...

Le glacier des sources de l'Isère au petit matin
Carnet de course

     La saison d'alpinisme 2016 restera dans nos mémoires comme étant l'une des plus tardives à débuter ! En effet, autant l'hiver a été très peu neigeux, mais le printemps s'est bien rattrapé et le mauvais temps à joué les prolongations.

La météo annonce un beau dimanche et nous en profitons pour filer vers Val d'Isère et le refuge de Prariond afin de nous mettre en jambes avec une petite course de neige que nous avions repérée 8 ans auparavant lors d'un séjour estival dans la cité avaline.

L'accès au refuge depuis le Pont Saint-Charles est très rapide puisqu'il ne faut que 50 minutes pour atteindre ce beau vallon du parc national de la Vanoise. Le gardien est très sympathique et la fin de journée se passe à profiter de la présence de nombreux bouquetins et marmottes qui semblent nous ignorer à proximité du refuge.

Nous prenons le sentier en direction du col de la Galise à 5h30 puis vers 2500 m nous bifurquons en direction du vallon du Niolet après avoir croisé nombre de bouquetins et chamois.

Nous constatons que la neige est encore présente en grande quantité pour un mois de juin. Des éboulis permettant de prendre pied sur le glacier de Bassagne nous ne verrons rien si ce n'est quelques pierres dépassant par endroits d'une pente à 30°.

Le spectacle qui nous entoure est grandiose. Les unes après les autres les grandes cimes voisines s'alument : Grande Motte, Grande Casse, Grande Aiguille Rousse, pointe de la Sana... Sur le glacier la pente s'atténue très nettement et nous le remontons sans difficulté. 

Malheureusement le sommet est empétré dans un nuage. Pourquoi diable est-ce le seul du secteur qui n'est pas décaché...

Pour la vue, nous repasserons. Dans ces conditions nous ne prenons pas le risque de parcourir la totalité de l'arête sommitale qui est encore toute carapaçonnée d'une corniche neigeuse. Le saut de l'ange ne sera pas d'actualité aujourd'hui !

Après une courte pose nous reprenons le même itinéraire. Sur le retour, nous croisons à nouveau des chamois et des marmottes très attendrissantes ! Une belle journée...

Contact

© 2012-2019 La Terre vue des Cimes. Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Pinterest Icon