Mont Tondu (3196 m)

    △ Massif du Mont-Blanc, Hte-Savoie - France)

- Depuis le refuge Robert Blanc, via le col du Tondu -

Samedi 2 et dimanche 3  juillet 2016

Un petit tour des lieux.... avant de partir en course.

 

 

     Le bassin de Tré-la-Tête a des allures de bout du monde : des murailles recouvertes de glace, le reigne du granit et de la verticalité marquent ce paysage millénaire.

Le mont Tondu constitue un magnifique belvédère pour admirer cet univers magique dominé par la majesteuse présence du mont-Blanc. 

Le Mont Tondu depuis le refuge Robert Blanc.

Carnet de course : "Retour en terre connue"

     En juin 2015, nous avions réalisé l'une de nos plus belles courses : la traversée des dômes de Miage.

Afin de retrouver ces magnifiques paysages du versant sauvage du massif du mont-Blanc, nous décidons de nous rendre dans la partie savoyarde du massif : la vallée des Chapieux que l'on atteint depuis les pentes du cormet de Roselend dans le Beaufortain.

Cette petite vallée est dominée par le deuxième plus haut sommet du département de la Savoie, l'aiguille des Glaciers et ses 3816 m.

Le lieu invite à la contemplation. Il s'agit d'un concentré de ce que les Alpes peuvent nous offrir de mieux : de magnifiques pâturages où pèsent tranquillement les tarines, des sommets majestueux, des petits hameaux préservés… chut… Le paradis existe, mais c’est un secret bien gardé…

 

     Direction donc le refuge Robert Blanc (2750 m) depuis le parking des Lanchettes (il est situé au dessus du refuge des Mottets), terminus de la seule route de la vallée.

Après nous être restaurés, nous nous élançons Vincent et moi pour les 700 m qui nous séparent de la cabane. Nous marchons d’un bon pas dans un premier temps sous un soleil radieux. Malheureusement le ciel s’assombrit progressivement au dessus du cormet de Roselend nous laissant peu d’espoir de ne pas prendre l’eau.

Alors que nous arrivons à un panneau nous indiquant que nous atteindrons le refuge dans 45 minutes, les première gouttes se font sentir. Nous sortons rapidement la Gore-Tex et pour ma part un parapluie avant que le déluge ne nous engloutisse.

Nous progressons dans la tourmente malgré la neige présente au sol en quantité et une pente relativement forte. Grésil, forte pluie… nous arrivons à Robert Blanc trempés. Nous passerons la soirée à faire sécher nos frusques.

 

     Nous nous levons à 4h15 afin de partir initialement pour l’aiguille des Glaciers via l’arête des Lanchettes. Malheureusement après 1 heure d’ascension, Vincent n’est pas en forme. Plutôt que de transformer la journée en galère, nous optons pour un plan B en nous dirigeant vers le mont Tondu. Nous rattrapons donc l’itinéraire menant au pied du col du Tondu à travers la neige et le glacier des Lanchettes, puis nous attaquons la traversée rocheuse, équipée de câbles, menant au col. Arrivée au col nous trouvons le soleil et le glacier que nous remontons tranquillement jusqu’au sommet et son arête nécessitant davantage d’attention.

 

Une course très complète et bien agréable dans un cadre somptueux.

Contact

© 2012-2019 La Terre vue des Cimes. Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Pinterest Icon