Pointes  de Lavouet (2410m) et de la Grande Journée (2460m), Pic de Vache Rouge (2379m) et Mont Mirantin (2460m)

    △ Beaufortain, Savoie - France

- depuis la Ravoire (la Bathie, versant Tarentaise) -

Mercredi 26 août 2015

     En parcourant des topos sur internet consacrés à ce beau massif du Beaufortain qui nous tient tant à coeur, me viens l'idée de réaliser une belle boucle permettant d'enchaîner 4 sommets dominant Arêches en partant du versant tarin, au dessus de la Bathie.

Au programme donc l'enchaînement de la Pointe de Lavouet, puis de celle de la Grande Journée suivie d'une belle arête afin de rejoindre le Pic de Vache Rouge et le Mirantin via le Pas de l'âne.

Je monte donc en cette belle fin du mois d'août jusqu'à la Ravoire après près d'une heure de routes sinueuses.

Contrairement à ce qu'indiquent les panneaux de rando, je prend la direction des anciennes ardoisières de Cevins pour rejoindre le chalet du Soufflet en 20 minutes. Je retrouve alors le sentier du Tour du Beaufortain afin de prendre la direction des lacs de Lavouet (2122 m). Peu avant le col des Lacs, je bifurque en direction du vallon du Lac sans fond qu'il me faut alors remonter jusqu'à la côte 2376 où se situe un col sur la crête menant de la pointe de la Grande Journée à la pointe de Lavouet.

Je parts sur la droite pour emprunter une petite combe avant de remonter le long de l'arête de la pointe de Lavouet. Et d'un... plus que trois sommets.

Il me faut alors seulement quelques minutes pour atteindre le sommet de la seconde pointe de mon périple : celle de la Grande Journée.

Il n'y a pas foule en ces lieux un peu reculés de la civilisation, bien que le village d'Arêches soit juste à mes pieds. Le parcours un peu aérien pour atteindre ce totem du Beaufortain explique cela.

 

    Quelques minutes de pause et je m'élance sur la crête me séparant successivement du Pic de Vache Rouge et du Pas de l'Ane me permettant de rejoindre par la suite le mont Mirantin.

La crête n'est pas particulièrement difficile mais elle nécessite de l'attention afin de ne pas mettre un pied à côté du sentier qui est des plus étroit.

J'avale donc les quelques mètres de dénivelé me permettant d'atteindre le pas après une heure de traversée et attaque aussi sec la dernière ascension du jour : le Mirantin.

Quelques mois auparavant en octobre 2014, parti avec un groupe du CAF de Chambéry, nous avions du renoncer à ce sommet à cause d'une des premières chutes de neige de l'automne. Le paysage était sompteux avec ces premiers flocons, mais j'avais été frustrés. Cependant, il avait été sage de renoncer car l'arête du Mirantin nécessite de poser les mains et ne tolèrerait aucune chute...

 

     Je savoure ce 4ème sommet et je débute mon long chemin de retour qui me mène successivement sur l'itinéraire de la variante du tour du Beaufortain passant sous la pointe de Saint-jean, puis aux chalets de l'Aulp de Tours, aux Cascades - situées sous la crête partant de la pointe de la Grande Journée - au col des Lacs et à nouveau au chalet du Soufflet. Une magnifique (Grande) journée en montagne comme je les aime avec du dénivelé, des paysages sompteux et une montagne vivante (vaches, exploitants, villages typiques...) comme en recèle tant le petit Tyrol français.

Quelques photos de la sortie du 23 octobre 2014 avec la magie des premières neiges et la si belle lumière d'automne.

Contact

© 2012-2019 La Terre vue des Cimes. Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Pinterest Icon