Aiguille du Goléon (3427 m)

    △ Arvan, Hautes-Alpes - france

- par le glacier Lombard -

Mardi 30 juillet 2013

     En parcourant des livres de montagne, mon attention fut retenue par la beauté se dégageant de photos de la Meije et de ses acolytes prisent depuis un joli lac. Après avoir mené des recherches pour identifier ce lieu, je découvris qu’il s'agissait d’un sommet facile en alpinisme : l’aiguille du Goléon. Documentation prise, la décision de réaliser cette magnifique montagne lors de ma «montée en estive» à Grenoble en juillet 2013 fut faite. Cela constituerait ma première course en solo.

 

Afin de profiter pleinement de la magnificence des lieux, je fus extrêmement méticuleux dans le choix de la date de ma sortie. Après deux jours marqués par des orages violents dus à de fortes chaleurs, la météo annonçait une journée somptueuse. Le soir même je bouclais mon sac bien décidé à réaliser aux premières lueurs du jour cette belle ascension.

 

   A peine passé le village de la Grave que la Meije vous attire de façon magnétique ! Pourtant, il faut encore rester bien concentré jusqu’au hameau de Valfroide (1874m) afin de ne pas finir dans le ravin !

Il est 7h quand je fini de lasser mes chaussures et de boucler mon sac. Il fait véritablement un temps somptueux et les quelques centimètres de neige fraîche rehausse, comme si cela était nécessaire, la grandeur du paysage qui m’entoure !

 

    L’aiguille du Goléon est là au dessus du parking semblant veiller sur nous telle une sentinelle.

La première partie est relativement plate au milieu des pâturages mais rapidement le sentier prend de l’altitude et par conséquent gagne en déclivité. Cela grimpe même fort pendant une heure afin d’atteindre le refuge et le lac du Goléon situé à plus de 2400m, en franchissant un ancien verrou glaciaire.

Première halte (pour bon nombre de randonneur, il s’agit de l’objectif du jour, pour moi, ce n’est qu’une étape sur le long parcours qui m’attend encore), afin de profiter des sommets de l’Oisans se reflétant dans les eaux du lac. Puis, je reprends mon chemin en longeant les berges du plan d’eau en direction du refuge du Carraud qui aujourd’hui ne semble plus guère utilisé.

Le panorama qui s’offre face à moi est des plus agréables avec les aiguilles Méridionale et Centrale des Arves saupoudrées de blanc et au dessus de ma tête le Pic des Trois Evêchés.

 

La trace se perd parfois au milieu des éboulis mais je parviens sans peine au pied du glacier. J’y croise des alpinistes qui reviennent de l’aiguille. Ils sont partis très tôt, peut-être ont ils même bivouaqué, afin de profiter des premiers rayons du soleil léchant les aiguilles d’Arves et la trilogie de l’Oisans.

A partir de là, je progresse dans la neige afin d’atteindre le glacier Lombard. La neige fraîche conjugué à l’abondance d’or blanc vestige d’un hiver qui n’a eu de cesse de s’éterniser, font qu’en cette fin juillet les combes sont encore très chargées. Cela en facilitera d’autant plus ma traversée du glacier qui est totalement bouché. J’atteins ainsi le col situé sous le Bec de Grenier (3236 m) d’où je peux admirer le Mont-Blanc encadré par les aiguilles de la Saussaz et d’Arves.

Il me reste alors à remonter l’arête en direction du sommet. Il me faut être des plus vigilant car par endroits, la roche est verglacée et rendu glissante. Cela ne m’empêche pas de profiter du panorama à 360° sur les Ecrins, l’Oisans, le Mont-Blanc, le massif des Arvan...

Après avoir déjeuné, je reprends mon chemin sachant que la route est encore longue avant de rejoindre Valfroide.

En reprenant pied sur le glacier, j’observe une cordée qui a pris l’option de la directissime par la face neigeuse. Option intéressant mais inenvisageable en solo ! Qu’à cela ne tienne, je reviendrais avec Lucile pour la réaliser.

 

     Lors du retour, je constate que la neige avec la forte chaleur du jour à bien fondue, rendant le paysage plus minérale. Une petite halte au refuge afin de profiter encore de la vue et j’avale littéralement la descente véritablement ravis de cette journée à tutoyer le ciel...

Contact

© 2012-2019 La Terre vue des Cimes. Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Pinterest Icon