Logo PNV.jpg
resizer-1.php.png

Rochers du génépy (2940 m)

    △ vanoise, savoie - france

Lundi 22 juillet 2019

Fiche technique

Rochers du Génépy.jpg

     En cette fin juillet, je décide de participer à une formation en randonnée alpine organisée par la FFCAM, afin de pouvoir ensuite encadrer des randonnées glaciaires et des courses de niveau facile. C’est pour moi l’occasion de passer une étape dans ma pratique d’encadrant et le moyen de réviser et vérifier mes pratiques d’alpinisme du point de vue de la sécurité.

 

Rendez-vous est donc donné au refuge du col de la Vanoise pour quatre jours de pratique sur le terrain après deux journées théoriques sur Chambéry.

 

Notre groupe de 6 stagiaires retrouve Christian notre instructeur et Olivier Oudard, guide de haute montagne à Peisey-Vallandry à 7h du matin sur le parking des Fontanettes à Pralognan-la-Vanoise. Les sacs bouclés et le briefing réalisé nous commençons à nous élever en direction du célèbre lac des Vaches. Le pas est rythmé, mais relativement modéré, afin de réchauffer nos muscles qui doivent supporter une charge relativement lourde. L’altitude défile rapidement sans que nous nous en apercevions, trop occupés que nous sommes à échanger sur les bonnes pratiques ou autres nouvelles montagnardes.

Le célèbrissime lac des Vaches

Pte e Creux Noir (Vanoise, France)

pointe de Creux Noir (3153 m)

Nous profitons de la montée pour visualiser des itinéraires possibles pour les jours à venir, la pointe du Creux noir, le col de la Glière, la Grande Casse… réflexion faite, non. Elle n’est pas en condition.

Le lac des Vaches et le refuge sont vite atteints. Une pause déjeuner rapide et nous voilà reparti en direction des rochers du Génépy, histoire de tester notre pied montagnard dans du terrain à chamois.

 

Il faut dans un premier temps identifier un itinéraire permettant de remonter la moraine vestige du glacier de Roche Ferran, puis sillonner au milieu des différentes petites banquettes laissées par ce dernier. Nous contournons un lac de fonte au pied d’un puissant verrou rocheux et nous dirigeons en direction de la face Sud-Ouest des Rochers du Génépy. Du bas, des vires nous semblent très propices à notre progression. L’itinéraire semble évident. Une fois dans la pente, le cheminement est nettement plus exposé et la pente est jonchée de schistes malcommodes. Le terrain à chamois n’a jamais aussi bien porté son nom, d’autant que nous dérangeons l’un des habitants des lieux qui quitte prestement contre son gré sa position de dominance, visiblement contrarié.

Grande Casse (Vanoise, Savoie)

Afin de progresser en sécurité et d’apprendre les techniques élémentaires de mise en sureté d’un groupe, nous enchaînons les poses de main courante et autres cordes fixes jusqu’au sommet.

 

D’en haut, la vue est sublime sur la Grande Casse naturellement, mais également les sommets des glaciers de la Vanoise, Chasseforêt, Arpont, Dent Parrachée… ou plus près de nous, le Grand Arcelin, la pointe du Dard et notre objectif du lendemain, les arêtes du mont Pelve.

 

Faute de pouvoir tirer un rappel à l’extrémité Sud des Rochers, nous entreprenons la redescente du sommet en suivant un parcours de crête rapide et sans difficulté.

 

Une belle première journée pour ce début de stage.

IMG_5469.jpeg
Arrivée au sommet des ochers du Gé,épy (Vanoise, Savoie)