Croix de Belledonne (2926 m),

    △ Belledonne, Isère - France

Mercredi 28 septembre 2016

- par les lacs du Domènon depuis Pré Raymond -

     La Croix de Belledonne est l'un des points culminants de la Chaîne du même nom, avec le Rocher Blanc (2928 m) et le Grand Pic (2977 m) situé à quelques encablures seulement, mais somme toute inaccessible pour le randonneur. Ce fabuleux belvédère très fréquenté, ne se réalise qu'avec un ciel très dégagé, pour profiter du panorama exceptionnel qui s'offre à nous. Certes, même si le Grand Pic tout proche nous prive du maître des Alpes, cette randonnée doit faire partie du palmarès de chaque montagnard.

C'est partant de ce constat que je propose un beau jour de septembre cette belle et longue randonnée afin de combler un manque à ma liste de courses.

     J'emmène avec moi un groupe de trois personnes. Pour l'une d'entre elle, c'est une première. En effet, elle n'a jamais réalisé une sortie de plus de 1000 m. Malgré tout, je la rassure en lui disant qu'il n'y a aucune raison qu'elle n'y parvienne pas puisqu'elle randonne régulièrement.

L'itinéraire débute en sous-bois par de nombreux lacets offrant par endroit une vue panoramique sur la vallée du Grésivaudan, la Chartreuse et plus loin, le Vercors.

On atteint ensuite le lac artificielle du Crozet où se reflète élégamment les cimes voisines. Puis, le sentier remonte sur la rive droite du lac, pour déboucher dans le Vallon du Mercier donnant accès au Col de la Pra.

    Il nous faut alors nous diriger vers un chaos rocheux d'où s'écoule le ruisseau provenant des lacs du Domènon situés en amont. Il nous faut remonter parmi de gros blocs ce verrou des lacs, pour accéder au plateau très accueillant où sont lovés les magnifiques lacs du Petit et du Grand Doménon.

Après le deuxième lac, nous laissons la trace se dirigeant vers le Col de Freydane pour prendre la direction du Névé de la Grande Pente dont seul la partie sommitale est encore visible en cette fin de période estivale. Nous mesurons alors pleinement la fin proche des glaciers dans le massif de Belledonne. Dans dix ans, ils ne seront certainement plus qu'un lointain souvenir...

L'ambiance du vallon où nous débouchons est très minérale, à l'image de l'ensemble du massif. Nous le remontons tout du long pour déboucher au pied de la montée finale que nous avalons en quelques minutes accédant ainsi à la nouvelle croix de bois érigée en 2002. Sur cette dernière, on peut lire sur son chevron horizontal " Mettre l'amour au sommet ". Si seulement les hommes pouvaient s'en inspirer.

       Je jette un regard admiratif vers le Grand Pic de Belledonne voisin. Monolithe de pierre qui se dresse vers le ciel. Si loin, si proche... Avant de plonger mon regard dans la splendeur du panorama qui semble nous absorber ; la Vanoise, les Grandes Rousses, les Ecrins et plus loin le Trièves, le Vercors... Quelle pureté dans l'azur... Une vraie récompense assurément après de longues heures de marche.

 

Contact

© 2012-2019 La Terre vue des Cimes. Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Pinterest Icon